Activités → Achats pour les musées

Œuvres

Acquisitions d'oeuvres de Jules-Emile Zingg

AutoportraitFidèle à sa mission définie par ses statuts, la Société d'émulation s'efforce depuis plusieurs années d'enrichir les collections des musées de Montbéliard en faisant l'acquisition d'œuvres de peintres locaux reconnus. C'est ainsi que lors d'une vente qui eut lieu à Besançon le 24 avril 2016, nous avons pu nous porter acheteurs de deux toiles et de cinq aquarelles ou lavis de Jules-Émile Zingg.
Jules-Émile Zingg (1882-1947), né à Montbéliard, trouve d'abord son inspiration dans son cher pays natal, puis en Franche-Comté. Élève des Beaux-Arts de Besançon, il gagne ensuite Paris grâce à une bourse offerte par la municipalité. Il y  fréquente les Beaux-Arts et l'atelier de Corman. En 1912 il est second grand prix de Rome et prix national l'année suivante et va, dès lors, de succès en succès. En 1930 il est président du jury du Salon d'automne et promu chevalier de la Légion d'honneur. Son horizon s'élargit, il peint la Bretagne, l'Île de France, l'Auvergne, les Vosges. Sa renommée dépasse alors largement nos frontières.

« Incessant renouvellement, recherche continuelle de moyens d'expression appropriés aux aspects divers de la nature : tons gris d'une finesse ténue qui caractérise l'air de la banlieue parisienne ; grandes masses avec des contrastes vigoureusement marqués pour la Bretagne ; effets de soleil sur la moisson ; effets de neige dans la vallée du Doubs ou en Alsace »  (F.Gaiffe, 1931).


« Après la guerre, il change sa manière. Il peint par grandes touches brossées dans la pâte, où dominent les roux et les violets. Il a su traduire la Franche-Comté dans la diversité de ses paysages, la neige ou la terre labourée ou encore l'exaltation joyeuse des récoltes » (M. Vernus)
Citations extraites de RITTAUD-HUTINET J., LECLERC C., Encyclopédie des arts en Franche-Comté, La Taillanderie, 2004.

Liste des œuvres acquises par la société d'émulation :
« Autoportrait de l'artiste », huile, 46 x 37 cm
« Portrait de Madame Zingg avec son alto », huile, 45 x 37 cm
« Les vendanges », étude pour une fresque, aquarelle, 25 x 29 cm
« La partie de cartes, les militaires 14-18 », fusain, aquarelle et lavis, 22 x 29 cm
« Ravitaillement en eau », lavis, 31 x 47,5 cm
« Les meules de foin avec paysans et enfants », lavis, 31 x 47 cm
« Madame Zingg et son fils dans un berceau », lavis, 26 x 43 cm

 

2012
 

 

 


 La moisson à la clarté
Jules-Émiles Zingg (1882-1942)
Scène de moisson au bord de la mer, réalisée en 1920 après un séjour de cinq mois à Perros-Guirec en Bretagne.
(Tableau en dépot au Musée du Château)

 

 

 

 

 

 

 

 




La Grande duchesse Maria Feodorovna 
attribuée à A.G. Rockstuhl (1798-1877)

 

 

 

 

 

 

2010.

 

Jean Messagier (1920-1999)
La Société d’Émulation a acquis lors d’une vente aux enchères quatre oeuvres de Jean Messagier (1920-1999) : deux papiers orignaux Les jeunes filles (circa 1948) et Le dromadaire aux Jardins des plantes (1947) ainsi que deux gravures plus récentes La grande nef et Hauts matins.
Nous avons reçu en don, de la famille Messagier, un papier peint recto-verso dont cet autoportrait.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2009

Jacques-Nicolas Wild (16..-1730)

Aquisition d'un gobelet avec couvercle en vermeil, datant de la fin du XVIIe siècle ou du début du XVIIIe siècle, de l’orfèvre montbéliardais  Cet objet est une des rares pièces d’orfèvrerie civile que nous connaissons.

 


pièce de 12 kreutzer
Monnaie en argent de 1624 frappée, à Montbéliard, sous le règne du comte Louis-Frédéric (1617-1631).

 

 

 

 

 

 

 

2006

Abraham-Nicolas Couleru (1715-1812)
Acquisition d'une  magnifique bibliothèque marquetée et signée Abraham-Nicolas Couleru (ANC) d’une grande valeur
patrimoniale, a été acquise en 2006 par la Société d’émulation auprès d’un antiquaire de Besançon par l’entremise de notre président d’honneur, Jean-Marc Debard. Elle est dans la plus pure tradition des œuvres réalisées par le « clan des Couleru » à la fin du XVIIIe siècle quand cette lignée d’ébénistes montbéliardais - membres de la Chonffe des Saint-Joseph - introduisit les décors marquetés au Pays à la fin du XVIIIe siècle.

 

 

2001

Jean Messagier et  Marcelle Baumann
Le 24 novembre  la Société d’Émulation, représentée par son président Jean-Marc Debard, a fait don à la ville de Montbéliard, des deux panneaux peints, à quatre mains par Jean Messagier et sa future épouse Marcelle Baumann en 1943, pour le réfectoire de la chaiserie Baumann de Colombier-Fontaine.

Retour